Les sentiments du Prince Charles

D’après le roman graphique de Liv Strömquist – Publié sous de Signe Noir de Rackham

Compagnie du Bouc émissaire

« Derrière chaque grand homme, il y a généralement une grande femme, empêchée, écrasée, diminuée. Une fiancée chargée d’élever la marmaille. Une artiste incapable de se sentir légitime. Mais les hommes sont-ils capables de se sacrifier de la sorte, de vivre « derrière une grande femme » ? Le couple traditionnel est-il une aliénation ? « 

Parlons d’amour. Cet amour qui prend tant de place dans nos vies. Dans notre construction sociale. Cet amour qui nous rend légitime auprès de notre famille, de nos amis, de nos voisins, de nous-même. Qui est si intime et pourtant si politique.

Nos quatre personnages invoqueront les textes de la bande dessinée pour raconter leurs histoires. Portraits de femmes dominées par leur homme, obligées à certains devoirs par amour. Nous mélangerons les récits pour que nos personnages se les approprient, devenant à la fois Whitney Houston, Liv Strömquist et eux-mêmes. Nous injecterons dans chacun d’eux l’analyse de l’autrice – mêlant les citations à leurs mots, et tenterons de la pousser plus loin ou d’y répondre (d’écrire la suite de l’histoire). Les dessins seront aussi repris, extrapolés dans une imagerie théâtrale, contemplative car, comme dans le travail de Liv Strömquist, l’image peut parfois dire plus que les mots. Nous traiterons l’ouvrage comme un matériau malléable, réempruntant l’analyse, les situations et l’humour de l’autrice.

Adaptation et mise en scène : Thomas Jubert et Analyvia Lagarde

Avec : Alicia Devidal, Chloé Saffiya Laabab, Tibor Ockenfels et Pol Tronco

Scénographie : Analyvia Lagarde

Lumière : Victor Mandin

Costumes : Betty Rialland

Production : Joseph Elbaz

En cours de création – en recherche de co-productions